évènement | Exposition à l’école d’architecture de la Villette

160610_Latitudes clementes La Villette_affiche

Après l’école d’architecture de Lyon, celle de la Villette accueille l’exposition « Latitudes clémentes » conçue et réalisée par le C.A.U.E. de l’Ardèche et présentant les réalisations d’André Ravéreau.

Informations pratiques : E.N.S.A. Paris la Villette, 144, avenue de Flandre, 75019 Paris, du 13 au 25 juin, du lundi au vendredi de 9h à 22h et le samedi de 9h à 19h, entrée libre.

 

 

 

 

 

évènement | table ronde à l’école d’architecture de Marne-la-vallée

Dans le cadre d’une matinée d’études le jeudi 14 avril sur le thème Pratiquer l’informalité aux marges de la précarité, André Ravéreau a été invité à parler de Leçons constructives de l’informel et du vernaculaire. La vidéo de l’intervention est disponible ici.

Esquisse de la Stoa, maison en Grèce. Dessin d'André Ravéreau / ADAGP ©

Esquisse de la Stoa, maison en Grèce. Dessin d’André Ravéreau / ADAGP ©

Pour traiter ce sujet, il a pris pour exemple son dernier projet, la maison en Grèce. Il a parlé de la démarche vernaculaire puisque bien au delà d’une simple recherche de mimétisme d’un type d’architecture propre à un pays, à un terroir, à une aire donnée et à ses habitants, l’architecture vernaculaire lui a enseigné une véritable manière de penser. Il a donc mis en évidence comment lui-même a pratiqué cette démarche vernaculaire dans cette maison remarquable.

Merci à Jeanne Marie Gentilleau et Margot Matalonga d’avoir organisé cette intervention.

aladar | Assemblée Générale 2015

photo : Blandine Bolze

photo : Blandine Bolze

L’assemblée générale du 10 octobre a été, comme d’habitude, un moment très convivial et riche en échanges entre la vingtaine d’adhérents présents. Après le bilan moral et le bilan financier, des groupes de travail ont été formés, en plus de ceux déjà crées, pour faire avancer des points clés de l’association : recherche de subventions, lien entre patrimoine privé et fonctionnement associatif, cohérence des publications. Ces groupes présagent une année fructueuse pour Aladar qui compte de plus en plus de forces vives !

 

 

André Ravéreau a clôturé la réunion avec une conférence sur les sièges. La posture assise a été développée dans différents contextes (travail, détente, repas, discussion), ainsi que les impacts que la position au sol a sur l’environnement (port du vêtement, hauteur d’œil, mobilier, disposition des baies et du décor). Les « distorsions » et incohérences liées aux influences occidentales ont été, comme à l’accoutumée, pointées du doigt.

évènement | Conférence à l’école d’architecture de la Villette

Le 10 juin 2015 à 18h30, André Ravéreau a donné une conférence à l’école d’Architecture de La Villette. Elle a été précédée par la projection du film sur la vallée du M’Zab de Manuelle Roche.

André Ravéreau a ensuite parlé de la simplicité volontaire en architecture, thème pour lequel on l’a sollicité antérieurement et qu’il a abordé de manière très singulière. Il n’a pas manqué de rappeler que sa première grande émotion esthétique a eu lieu face à l’architecture du M’zab. Il a alors été marqué par son absolue simplicité qu’il a ensuite analysé comme étant le résultat d’un parfait équilibre entre les modes constructifs et le climat. Puis il a exposé la manière dont il a manipulé, au cours de sa carrière, la notion de simplicité.

Pour finir sur la distinction entre artifice et décor. Souvent décor et artifice sont liés, et c’est en analysant les cas où ils ne le sont pas que l’on peut en comprendre les effets opposés. L’artifice simule et au final, provoque la perte des repères puisqu’il dissimule tandis que le décor exalte, et peut enseigner à condition qu’il reste respectueux de son support construit. De même, il a énoncé combien il est délicat et complexe de simplifier sans appauvrir, la simplicité relève en effet d’une grande ingéniosité. Le geste précis de l’artisan est à la fois fait de complexité et de simplicité. Complexité parce qu’il résulte d’années d’apprentissage et de pratique, il s’agit de son savoir-faire mais simplicité puisque les outils et les matériaux sont simples.

Le public a été très attentif à cet exposé qui a suscité le débat à travers les nombreuses questions posées.

Un grand merci à Olivier Boucheron, Anaïs Franciuilla, Djenina Illoul et tous les membres de l’association qui ont participé à l’organisation de l’évènement.

évènement | Atelier à l’école d’architecture de Bretagne

Depuis le mois de février, huit projets d’André Ravéreau sont scrutés avec intérêt par les étudiants de troisième année de l’école d’Architecture de Rennes dans le cours d’Art de bâtir de Rozenn Boucheron-Kervella. La finalité de l’étude étant de produire des maquettes d’analyse à différentes échelles allant du site au détail si cher à l’architecte. Le 14 avril, André Ravéreau est allé passer une journée auprès d’eux durant laquelle les échanges ont été extrêmement riches.

photographie de Rozenn Boucheron-Kervella

photographie de Rozenn Boucheron-Kervella

L’association Aladar remercie Rozenn Boucheron-Kervella, Lucille Paulet, jeune diplômée ainsi que Djenina Illoul d’avoir mené à bien ce beau projet pédagogique.

évènement | Les dessins d’André Ravéreau au Centre Pompidou

Depuis octobre 2013 les dessins d’André Ravéreau sont exposés au Centre Pompidou.

Sollicité par le Musée national d’art moderne, André a fait don d’une partie de ses dessins qui sont désormais accrochés au 5ème étage du Centre Pompidou dans la salle « architecture méditerranéenne » en bonne place aux côtés de ceux d’Hassan Fathy. Son livre Le M’Zab, une leçon d’architecture est également exposé, entre celui d’Hassan Fathy et de Bernard Rudofsky, sous quelques photos de Manuelle Roche. L’inauguration a eu lieu le 21 octobre 2013 en présence d’André Ravéreau avec à ses côtés Marion Tournon Branly et Eliane Tastemain, deux vieilles complices de l’atelier Perret. Quelques membres d’Aladar ont aussi participé à cet évènement. Intégrer les collections du centre Pompidou permet une reconnaissance officielle.

Archives

Catégorie